Forum Pink Floyd David Gilmour Roger Waters
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 [SPOILER] les forumeurs au Royal Albert Hall : REACTIONS POST-CONCERTS

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 9 ... 14, 15, 16  Suivant
AuteurMessage
Free Four



Messages : 8082
Date d'inscription : 28/05/2010

MessageSujet: Re: [SPOILER] les forumeurs au Royal Albert Hall : REACTIONS POST-CONCERTS   Lun 5 Oct - 18:52

Moi c'est les images qui m'ont manqué

J'avais le souvenir du clip de Shine On à Bordeaux et l'espoir de le revoir hélas... Crying or Very sad
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tux



Messages : 141
Date d'inscription : 23/05/2010

MessageSujet: Re: [SPOILER] les forumeurs au Royal Albert Hall : REACTIONS POST-CONCERTS   Mer 7 Oct - 8:16

Bonjour,

De retour après de longues années d'absence (ah le premier forum bleu des années 2001/2002 :-)), je mets une petite photo du 24 et une du 25. J'en ai pas mal en plus (pas loin de 80 en tout, d'une qualité.... et bien d'une qualité iPhone 5s), si certains le veulent je ferai un partage.

Le 25 :



Le 24 :

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Floyd_Le_Grand

avatar

Messages : 5194
Date d'inscription : 27/05/2010
Age : 68
Localisation : Oise

MessageSujet: Re: [SPOILER] les forumeurs au Royal Albert Hall : REACTIONS POST-CONCERTS   Mer 7 Oct - 9:04

Bon retour parmi nous tux (ha les bonnes soirées que nous passions sur le chat,à se balancer des "coups de truites" ) et merci pour les photos!Tu peux évidemment mettre les autres en partage!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
laloub92



Messages : 149
Date d'inscription : 05/06/2010

MessageSujet: Re: [SPOILER] les forumeurs au Royal Albert Hall : REACTIONS POST-CONCERTS   Jeu 8 Oct - 9:00

Quelques photos de ma soirée du 2/10 (désolé de la qualité, c'est pour le souvenir...)







Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pinkisthecolour

avatar

Messages : 3011
Date d'inscription : 27/05/2010
Age : 60
Localisation : next to Jupiter and Saturn, Oberon, Miranda, Titania, Neptune, Titan... empty spaces

MessageSujet: Re: [SPOILER] les forumeurs au Royal Albert Hall : REACTIONS POST-CONCERTS   Jeu 8 Oct - 9:32

Merci d'arrêter de publier ce genre de photos... aie mon pauvre cœur !
Vous pouvez les mettre en spoiler !
Hé... c'est de l'humour. N'empêche que si on avait eu ça à Orange ça aurait quand même été un plus !
Après, comme je l'ai déjà dit, je n'aurais pas su où porter mon regard !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Floyd_Le_Grand

avatar

Messages : 5194
Date d'inscription : 27/05/2010
Age : 68
Localisation : Oise

MessageSujet: Re: [SPOILER] les forumeurs au Royal Albert Hall : REACTIONS POST-CONCERTS   Jeu 8 Oct - 9:42

Faudrait qu'il vienne nous montrer ça en 2016!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
laloub92



Messages : 149
Date d'inscription : 05/06/2010

MessageSujet: Re: [SPOILER] les forumeurs au Royal Albert Hall : REACTIONS POST-CONCERTS   Jeu 8 Oct - 9:45

Pinkisthecolour a écrit:
Après, comme je l'ai déjà dit, je n'aurais pas su où porter mon regard !
Je confirme ... comme tout concert du Floyd ou de ses membres, il faudrait une date proche de la scène pour profiter des "acteurs", une date très éloigné pour profiter du show ...
Sinon, bon ben je continue pas alors Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Floyd_Le_Grand

avatar

Messages : 5194
Date d'inscription : 27/05/2010
Age : 68
Localisation : Oise

MessageSujet: Re: [SPOILER] les forumeurs au Royal Albert Hall : REACTIONS POST-CONCERTS   Jeu 8 Oct - 9:48

Si si,continue! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pinkisthecolour

avatar

Messages : 3011
Date d'inscription : 27/05/2010
Age : 60
Localisation : next to Jupiter and Saturn, Oberon, Miranda, Titania, Neptune, Titan... empty spaces

MessageSujet: Re: [SPOILER] les forumeurs au Royal Albert Hall : REACTIONS POST-CONCERTS   Jeu 8 Oct - 10:00

laloub92 a écrit:

comme tout concert du Floyd ou de ses membres, il faudrait une date proche de la scène pour profiter des "acteurs", une date très éloigné pour profiter du show ...

C'est d'ailleurs ce que j'ai fait en 2011, à Bercy, avec Roger ! (enfin... j'ai fait l'inverse !)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Free Four

avatar

Messages : 8082
Date d'inscription : 28/05/2010
Age : 43
Localisation : Le Plessis Trévise

MessageSujet: Re: [SPOILER] les forumeurs au Royal Albert Hall : REACTIONS POST-CONCERTS   Jeu 8 Oct - 10:36

Pinkisthecolour a écrit:
laloub92 a écrit:

comme tout concert du Floyd ou de ses membres, il faudrait une date proche de la scène pour profiter des "acteurs", une date très éloigné pour profiter du show ...

C'est d'ailleurs ce que j'ai fait en 2011, à Bercy, avec Roger ! (enfin... j'ai fait l'inverse !)

+1

J'étais une fois devant, une autre au fond en face et j'ai apprécié l'un comme l'autre. Je voulais voir les deux car effectivement que tu sois loin ou près ce n'est pas du tout la même chose.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
laloub92



Messages : 149
Date d'inscription : 05/06/2010

MessageSujet: Re: [SPOILER] les forumeurs au Royal Albert Hall : REACTIONS POST-CONCERTS   Sam 10 Oct - 11:14

Aller, encore une petite salve (désolé pour les âmes sensibles Smile )







Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pinkisthecolour

avatar

Messages : 3011
Date d'inscription : 27/05/2010
Age : 60
Localisation : next to Jupiter and Saturn, Oberon, Miranda, Titania, Neptune, Titan... empty spaces

MessageSujet: Re: [SPOILER] les forumeurs au Royal Albert Hall : REACTIONS POST-CONCERTS   Sam 10 Oct - 11:33

Super !
David est obligé de revenir en France nous montrer tout ça !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tildou Tildette

avatar

Messages : 500
Date d'inscription : 14/03/2013
Age : 29
Localisation : Toulouse

MessageSujet: Re: [SPOILER] les forumeurs au Royal Albert Hall : REACTIONS POST-CONCERTS   Sam 10 Oct - 13:46

On fait une pétition et on la poste sur le facebook officiel??
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pat.c

avatar

Messages : 208
Date d'inscription : 28/05/2010

MessageSujet: Re: [SPOILER] les forumeurs au Royal Albert Hall : REACTIONS POST-CONCERTS   Sam 10 Oct - 13:48

Tildou Tildette a écrit:
On fait une pétition et on la poste sur le facebook officiel??



Oui, chiche !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MOB

avatar

Messages : 2081
Date d'inscription : 24/05/2010
Age : 46
Localisation : Bruxelles

MessageSujet: Re: [SPOILER] les forumeurs au Royal Albert Hall : REACTIONS POST-CONCERTS   Sam 10 Oct - 13:51

Vu qu'on sait qu'il revient en 2016 en Pologne et à Cologne, il pourrait faire la Bourgogne ou la Dordogne...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nicolin

avatar

Messages : 123
Date d'inscription : 15/09/2015
Localisation : Montpezat de quercy

MessageSujet: Re: [SPOILER] les forumeurs au Royal Albert Hall : REACTIONS POST-CONCERTS   Dim 11 Oct - 0:43

Merci laloub pour ces photos
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marsu

avatar

Messages : 7954
Date d'inscription : 27/05/2010
Age : 27
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: [SPOILER] les forumeurs au Royal Albert Hall : REACTIONS POST-CONCERTS   Mar 20 Oct - 13:24

Concert de David Gilmour, Londres, 25 septembre 2015.

Et non, je n’avais pas oublié. Et comme promis, mon compte-rendu du concert.

J’entre dans le Royal Albert Hall… Je parviens à peine à y croire mais c’est pourtant ce qui vient de se passer. On vient de scanner mon billet et ceux de ma copine, de MOB et de sa femme, et nous entrons dans la salle de concert. Je suis à Londres, le vendredi 25 septembre au soir, pour le concert tant attendu de David Gilmour au Royal Albert Hall. La dernière fois que j’ai vu Gilmour, c’était il y a près de 10 ans, le 16 mars 2006, à l’Olympia, pour mon tout premier concert (j’avais alors 16 ans et demi).

Gilmour est donc la légende qui m’a fait découvrir les concerts. 10 ans après, il est aussi celui qui vient de me faire déplacer pour la première fois à l’étranger pour un concert. C’est aussi celui depuis 10 ans qui m’a profondément influencé et qui m’a donné envie de me mettre à la guitare (et Rick Wright pour tout ce qui concerne les claviers) et de composer de la musique ou de jouer en groupe. La musique de Pink Floyd et de Gilmour, c’est donc une partie très importante de ma vie. Ils ont toujours été là dans les moments importants et le resteront. C’est ancré dans mon âme et sans leur musique, je me sentirais orphelin car je ne me serais jamais trouvé mon propre style de musique et de vie. Il manquerait une influence majeure.

L’entrée dans la salle du concert en elle-même fut un ravissement. J’en ai eu les jambes qui tremblaient. Je savais que le Royal Albert Hall était une très belle salle, mais elle dégage vraiment quelque chose d’impressionnant. A la fois un lieu intimiste car on s’y sent parfaitement bien, et à la fois un lieu imposant. Il s’est passé des choses très importantes dans cette salle d’un point de vue musical. Oui, et on le ressent bien. On le ressent physiquement, je dirais même. La découverte de l’écran circulaire et de la scène fut également un très beau moment. L’orgue derrière est magnifique.

Mais place au concert.

Les lumières s’éteignent dans le Royal Albert Hall.

Les premiers bruitages de 5 AM se font tout de suite entendre. Sur scène, un jeu de lumières sobre, marqué par une teinte bleutée bien agréable. Les musiciens arrivent presque tous ensemble et très rapidement. Dans ma tête, je me dis que cette entrée en matière n’a rien à voir avec celle que j’avais pu vivre à l’Olympia il y a presque 10 ans, avec un Gilmour apparaissant seul sur scène dans un mince faisceau de lumière blanche. Néanmoins, la première note de guitare que lance Gilmour ce soir au Royal Albert Hall me fait tout presque autant frissonner. Ce son de guitare si caractéristique, si précieux à mes oreilles… ce son est de retour et je me laisse très vite embarquer par le morceau. Celui-ci est joué parfaitement, sans fausses notes. Les cordes sont magnifiques. Des arrangements soignés.

Pas le temps de réfléchir davantage, le morceau se finit et de nouveaux bruitages font leur apparition : ceux de Rattle That Lock. L’écran circulaire au-dessus de la scène s’anime au rythme du jingle de la SNCF, une sympathique idée de light show. Les bruitages s’arrêtent soudain : la batterie de Steve Di Stanislao marque le vrai début du morceau : la scène s’illumine alors, ce qui nous permet de voir à la fois les musiciens présents, que je connais bien, ainsi que le clip de Rattle That Lock qui est projeté sur l’écran circulaire. Le son est puissant mais parfaitement clair comme j’espérais. Tous les musiciens sont parfaitement audibles et le jeu de Gilmour est vraiment très bon. Sa voix est un peu « râpeuse » mais le morceau sonne plus lourdingue, plus rock en live, ce qui n’est pas pour me déplaire. Un bémol ou devrais-je dire une réserve : le son de la Telecaster de Gilmour me semble un peu criard, pas assez profond ou puissant. J’ai un peu peur pour la suite car je me dis qu’il est peut-être un peu sous-mixé.

Les lumières baissent cependant à nouveau et quelques notes de piano, diluées dans une imposante reverb, parcourent mes oreilles. Faces Of Stones est le morceau de Rattle That Lock qui me fera le plus d’effet ce soir-là. Tout me transporte, que ce soit l’orgue, la guitare acoustique, les mélodies des refrains et des couplets, les deux solos de guitare finement exécutés, ou encore le pont juste après la reprise du dernier couplet, un petit passage de quelques secondes mais que j’ai immédiatement adoré sur disque. Contrairement à l’Olympia en 2006, j’ai la sensation d’être déjà rentré dans le concert. Je suis particulièrement sidéré par le son de guitare qui, cette fois, me semble puissant comme je l’aime, et enveloppant à souhait. Sûrement parce que Gilmour a pris pour la première fois de la soirée sa black strat et a joué Faces Of Stones avec celle-ci. Je prends une fois de plus conscience que pour moi, Gilmour c’est avant tout la stratocaster, que ce soit la rouge ou la noire.

Gilmour salue une première fois le public londonien, très rapidement et de manière réservée. Il annonce Wish You Were Here dont les bruitages (décidément !) résonnent dans toute la salle. Une fois le crépitement de vieille radio terminé, Phil Manzanera exécute parfaitement la rythmique de Wish You Were Here et… pardon, ais-je écrit « parfaitement » ? non, hélas, je l’attendais au tournant et il ne m’a pas déçu. Phil Manzanera se plante en effet complètement dans la rythmique, une fois de plus, ou devrais-je dire comme à chaque concert de la tournée On An Island. Je ne sais plus qui avait dit ça parmi mes amis, mais il semble que ce soit le seul fan de Pink Floyd à jouer aussi mal la rythmique de ce morceau. Je me retourne directement vers MOB à côté de moi : je le regarde, il me regarde, on se regarde, bref Phil Manzanera s’est encore planté et ça nous a bien fait marrer. Mis à part ce moment digne d’une tragi-comédie, le morceau me fait son petit effet, quand bien même il  n’a jamais été un de mes morceaux préférés, ni sur album, ni en concert. Ses paroles me touchent davantage.

Gilmour s’assoit pour la première fois de la soirée derrière son lap steel, cet instrument qui me fascinait il y a déjà 10 ans et qui me fascine toujours, à tel point que j’en joue aujourd’hui. Couplé à sa pédale de volume (et à sûrement d’autres effets), le lap steel de A Boat Lies Waiting me fait complètement décoller. Je savoure chaque note, puis Gilmour se lève, s’avance vers le micro sans guitare pour chanter (ce qui, sauf erreur, constitue une première !), tout le groupe assurant les chœurs. Un moment de communion, véritable hommage à Rick Wright. Morceau passant trop vite sur album, c’est également le cas sur scène, à ceci près qu’une transition s’opère en douceur avec le titre suivant : The Blue. Celui-ci me ramène sur la tournée précédente, avec plein de souvenirs agréables dans la tête. La mélodie me plaît toujours autant. Néanmoins, tout comme la dernière tournée justement, Gilmour a du mal à bien jouer le solo du morceau. La faute à l’usage de la pédale whammy, sans doute, qui demande une concentration maximale et une justesse dans le mouvement du pied que bien des guitaristes ont pu expérimenter. Gilmour donne la sensation de se perdre un peu dans le solo, un peu long sur la fin.

Comme attendu, les pièces de Money se font entendre ainsi que la ligne de basse si caractéristique du morceau. C’est à ce moment-là du show que l’écran circulaire va être utilisé à sa juste valeur. Jusqu’à présent, et mis à part Rattle That Lock, il n’a en effet servi à rien ce qui m’a un peu déçu. Cependant, cette impression de montée en puissance du show est tempérée par les premières fausses notes de Gilmour qui ont commencé à partir de Money à devenir un peu plus présentes sur les solos.

Money redonne de l’entrain et fait battre du pied. Jamais je n’aurais parié sur ce morceau dans la set list (sans doute au vu des interviews de Gilmour sur Pink Floyd) mais force est de constater qu’il dégage une énergie impressionnante. La voix de Gilmour est particulièrement étonnante : elle semble être identique à celle de 1994. Le saxophoniste remplit parfaitement son rôle et Gilmour entame son solo dans un déluge de lumières concentrées sur la batterie. Comme dit plus haut, le solo est bon mais n’est pas tout à fait propre. On a connu Gilmour plus fluide, plus inspiré, plus précis, mais peu importe. Entendre ce morceau en live, même s’il est très connu, trop entendu, est un réel plaisir pour moi. J’ai toujours considéré Money comme un morceau intéressant, tant rythmiquement bien entendu que musicalement, et c’est une partie de l’histoire de Pink Floyd qui a été jouée devant moi ce soir et j’en suis vraiment heureux. Tout comme le disque original, les voix représentant son côté sombre se font écho et permettent la transition avec le morceau suivant, d’une logique implacable : Us And Them.

A nouveau, c’est un réel plaisir d’entendre enfin ce morceau en live par Gilmour. Les arpèges de guitare me transportent, la voix de Gilmour aussi (sur les couplets, surtout), et le clip apporte une vraie valeur ajoutée comme pour Money. Petit bémol sur le light show qui, lors des refrains, m’a fait un peu mal aux yeux car les lumières blanches inondent tout le public, même si apparemment c’était déjà ainsi dans les dernières tournées de Pink Floyd. J’aurais préféré voir davantage la scène à ce moment-là.

Us And Them se termine et Gilmour, qui décidément est très peu bavard ce soir, commence à siffler les premières notes d’In Any Tongue, comme sur le disque original. C’est un des moments forts de la première partie, avec le morceau qui suivra ainsi que Faces Of Stone. In Any Tongue est, comme un certain nombre de fans, mon morceau préféré de l’album Rattle That Lock, et l’est presque également en live, à ceci près que je pense avoir préféré d’une courte tête Faces Of Stone ce soir. Il est pourtant parfaitement exécuté, même si le solo de guitare aurait pu être un peu plus fluide. Je dois être un des seuls à préférer le solo de guitare en studio mais sans doute est-ce le côté léché du studio qui fait que le morceau me fait encore plus décoller chez moi. Il n’en reste pas moins que le clip est magnifique, racontant une histoire émouvante sur la guerre. Petite parenthèse mais il est bien dommage que ce clip n’ait pas été inclus dans son entier dans l’édition deluxe du coffret Rattle That Lock. MOB se tourne vers moi à la fin du morceau et me glisse un « on l’a eu notre guest de ce soir, le fils de Gilmour ! ». Je me retourne aussitôt vers la scène mais trop tard : je n’ai même pas réalisé que Gabriel Gilmour était présent sur scène pour jouer les passages lents au piano sur In Any Tongue, comme sur l’album !

Une cloche bien connue, la Division Bell, se met à tinter dans la salle. L’écran circulaire se rallume : le clip de High Hopes est diffusé en même temps que les premières notes du morceau. C’est le moment fort de la première partie. Il m’avait déjà ému en 2006, il m’émeut régulièrement lorsque je l’écoute chez moi ou en TGV (c’est quand je reviens de voyage qu’il me fait le plus d’effet, ce morceau), mais je n’avais jamais ressenti une telle émotion que ce soir à l’écoute du morceau. Le clip de High Hopes est sans doute l’un des plus intéressants de Pink Floyd, l’un des plus émouvants, l’un des plus floydiens. Le dernier refrain, juste avant le solo de lap steel, me prend complètement aux tripes : j’ai le souffle court, les images du clip s’impriment en moi (cette rivière sans fin, cet enfant qui jette sa peluche par la fenêtre…), je regarde vers la scène à nouveau, Gilmour quitte son micro, s’assoit en vitesse derrière son lap steel en décalant sa guitare acoustique sur son dos, et entame les premières notes du solo. J’ai les yeux embués, je savoure chaque note du solo… peut-être un peu trop car à nouveau, Gilmour donne la sensation de se perdre un peu dans son propre solo. Tout ceci manque de fluidité et c’est bien dommage, mais la première moitié du solo était irréprochable. La fin du solo est marquée par le retour à la guitare acoustique, comme sur la tournée On An Island, puis les lumières s’éteignent.

C’est la fin de la première partie et Gilmour annonce une pause de 20 minutes. Je me retourne vers MOB, sa femme et ma copine. Tout le monde est heureux d’être là et a conscience de vivre un moment formidable dans une salle qui ne l’est pas moins. High Hopes est à présent fini depuis 5 minutes et rien à faire, l’émotion ne veut pas me quitter, à tel point que les larmes commencent à monter, cette fois pour de bon, alors que nous sommes pourtant à l’entracte et que les gens autour de moi sont en train de se chercher une bière. La magie de Pink Floyd opère et déclenche en moi un torrent d’émotions.

Ce fut le moment le plus émouvant de la soirée.
La seconde partie me donnera des sensations différentes.

Après quelques minutes passées à feuilleter le programme de la tournée que MOB a acheté avant le concert, et que je me suis promis d’acheter à la fin (vraiment un très bel objet), la 2e partie débute.

Les premiers bruitages d’Astronomy Domine font leur entrée et plongent la salle dans un déluge de lumières psychédéliques. Un des moments forts du light show, sans nul doute. L’écran est utilisé à 100%, l’effet est magique, mais pour autant le morceau ne me fait pas trop décoller. Est-ce la faute à l’entracte de 20 minutes qui m’a permis de me remettre peu à peu de mes émotions ? sans nul doute.

C’est exactement ce qui se passe également sur le second morceau, et pas un des moindres pourtant. Il s’agit de Shine On You Crazy Diamond. Le morceau est parfaitement exécuté, bien que légèrement tronqué par rapport à la version de 1994, mais il est joué dans l’esprit de cette année-ci. Le clip, que j’ai toujours trouvé un peu trop kitsch pour le coup, ne me fait pas décoller. Je regrette la version 2006 que j’ai pu vivre à l’Olympia et qui avait été une version incroyable en plus d’être unique (pour rappel, un problème technique de larsen avait contraint Gilmour à s’arrêter, celui-ci ayant repris le morceau d’une manière totalement improvisée, un moment dingue du show). La version de ce soir m’a semblé trop léchée, en pilotage automatique si je puis dire. Bien entendu, la guitare est toujours aussi belle, et j’ai chanté les refrains en chœur avec toute la salle, mais ça n’a pas suffi pour me faire voyager. Je me souviens avoir été en colère contre l’entracte car j’ai vraiment eu l’impression d’être contraint à « sortir » émotionnellement du show pour avoir du mal à rentrer à nouveau dedans.

Heureusement, Fat Old Sun m’a remis dans le droit chemin et a permis de me faire vivre à nouveau des émotions fortes. C’est un titre que j’avais également eu à l’Olympia en 2006 (c’était d’ailleurs la toute première version live sur la tournée 2006) mais j’ai trouvé que la version de ce soir a explosé la version d’il y a 10 ans. Les arrangements au lap steel, le piano, l’utilisation de l’écran circulaire (qui donne l’impression d’être un gros soleil bien gras, justement !), tout m’a transporté. Et ce solo… il est très impressionnant à vivre en concert et m’a semblé durer 2 bonnes minutes. Je n’ai pas entendu une seule fausse note. La fin du morceau coïncide avec une belle salve d’applaudissements bien mérités.

S’ensuit On An Island qui est un beau moment du show également. Le light show identique à 2006 me replonge dix ans en arrière et le morceau est finement exécuté. Phil Manzanera se rattrape sur ce titre et les harmonies vocales sont toujours aussi réussies, quand bien même on peut regretter l’absence de Crosby et Nash, pourtant présents en guests au Royal Albert Hall deux soirs avant (mais en tournée ce soir-là en Belgique, d’où leur absence). Gilmour présente ensuite ses musiciens à la fin du morceau, de manière assez rapide et automatique. Je me fais la réflexion qu’il parle très peu ce soir-là, ce qui me déçoit un peu. J’aurais aimé qu’il soit un peu « mécanique » sur scène à Londres, mais ce n’est pas le cas. De manière générale, c’est à l’image de la tournée : plus imposante, moins intimiste qu’en 2006.

Gilmour annonce que le prochain morceau est plus jazzy : c’est effectivement The Girl With A Yellow Dress qui est joué à présent, avec son clip à l’appui. Certes, ce morceau est très mal placé dans la set list, je crois que tout le monde sera d’accord là-dessus, mais je l’ai apprécié. Il apporte une touche rétro intéressante, fait sortir Gilmour de son carcan floydien. J’aurais cependant préféré entendre Dancing Right In Front Of Me, autre morceau phare de l’album selon moi et plus subtilement orienté jazzy. Le clip de The Girl With A Yellow Dress apporte sans nul doute un plus : l’animation est très réussie, le morceau colle parfaitement au clip qui ne dessert pas du tout le morceau, bien au contraire. Sans le clip, le morceau m’aurait cependant sans doute un peu ennuyé car il est clair qu’il ne se passe pas grand-chose sur scène, malgré de beaux moments au saxophone et une très belle voix de Gilmour.

Today marque une rupture avec cette ambiance jazzy, en nous permettant de revenir à quelque chose de plus énergique. L’introduction de Today est toujours aussi étrange, version live ou pas. On se croit en effet dans une sorte de cathédrale, avec l’orgue du Royal Albert Hall derrière la scène. Une fois le morceau démarré, la basse de Guy Pratt fait vibrer la salle. Si sur album le morceau me plaisait déjà, en concert il m’a beaucoup plu et je l’ai trouvé très dynamique. Néanmoins, comme The Girl With A Yellow Dress, je trouve qu’il aurait dû être placé en première partie et laisser la place, à ce stade du show, à un morceau de Pink Floyd. Gilmour a un peu de mal au niveau de la voix mais les choristes soutiennent habilement le guitariste et permettent de donner plus de corps au morceau. Les claviers sont un point fort du morceau et le solo très sympathique.

Une fois le morceau terminé, j’entends une nappe de synthé caractéristique… je sais bien sûr qu’il s’agit de Sorrow, un morceau que j’attendais tout particulièrement. Depuis que je connais ce morceau, et ses différentes version live, officielles ou en bootleg, je le voulais en live. Pour moi, ce fut un autre moment très fort du show avec High Hopes. La nappe de synthé a fait vibrer toute la salle, la black strat résonne dans tout le Royal Albert Hall, elle part (parfois mais pas toujours) en larsen, le reste du groupe entre dans le morceau. J’ai passé 10 superbes minutes à écouter ce morceau venu d’ailleurs et le solo m’a semblé splendide de bout en bout, bien qu’un peu plus lent que sur PULSE par exemple, mais je n’ai pas relevé de fausses notes. J’ai fermé les yeux plusieurs fois pour me plonger dans le morceau tellement j’ai apprécié. Les dernières notes du morceau ont fini également en larsen, faisant écho au début. Bravo au light show également, sobre mais toute en finesse, avec de belles ruptures d’ambiance. Applaudissements amplement mérités sur ce morceau, donc Il est juste dommage que Steve Distanislao ait été trop sage à la batterie : j’ai relevé un seul break basse/batterie comme sur les versions live de 1994, ce qui est vraiment incohérent car il cela aurait pu être fait sur tout le solo. Sorte d’hommage au passé souhaité par Guy Pratt ? en tout cas, si Gilmour revient en 2016 sur scène, ce serait un point à corriger selon moi et qui rendrait le morceau encore meilleur qu’il ne l’est déjà.

Pas le temps de souffler, les premiers grondements de guitare de Run Like Hell envahissent toute la salle, ça y est les gens sont debouts, la fin du show approche. Très beau jeu de lumières à nouveau. Le public tape des mains et moi avec. J’ai adoré ce morceau encore une fois et ce fut un très beau moment. Néanmoins, un bémol que je voyais venir de loin : la version de Roger Waters dans les concerts de The Wall à Bercy et au Stade de France était plus rentre-dedans et je dois dire que, même si là c’était Gilmour à la guitare (et quelle voix également sur ce titre), je pense avoir nettement préféré la version de Waters. Le solo de synthé de Jon Carin était également un peu raté à mon sens, pas assez fluide. Il le faisait mieux avec Roger. Néanmoins, un excellent moment qui clôt le show dans une ambiance de folie.

Gilmour et ses musiciens saluent et quittent la scène. Ils ne tardent pas à revenir.

Les horloges de Time sonnent dans le Royal Albert Hall et l’écran circulaire laisse une nouvelle fois la place au clip du morceau joué sur scène. Le chant de Gilmour est toujours aussi impressionnant sur ce morceau, même à 69 ans. Je ne suis néanmoins pas parfaitement convaincu par le son du solo de guitare que je trouve (étrangement) trop peu puissant. Peut-être a-t-il changé ses réglages depuis la dernière tournée mais il manque un peu de punch. Les parties chant de Rick Wright sont assurées par Jon Carin qui fait bien le travail. Les paroles sont toujours aussi magnifiques et sont parmi les plus belles que Roger ait pu écrire. Au final, le morceau passe vite mais je reste toutefois persuadé qu’il aurait mieux fallu ne jamais le rejouer et c’est une erreur de l’avoir fait. Le morceau était parfait à Vienne, parfait à Gdansk et sur d’autres dates, et Rick était présent. Il me semblait même avoir lu dans une interview qu’il ne le rejouerait jamais, tout comme Echoes. Mais peu importe.

Le dernier morceau, très attendu par tout le monde, est bien entendu Comfortably Numb. Je savais que les concerts du Royal Albert Hall présentaient la particularité d’avoir des lasers verts, rappelant bien entendu les tournées de Pink Floyd. Nous avons eu en réalité des lasers verts (durant le 1er solo), mais également de magnifiques lasers rouges (durant le 2e solo). Le light show fut donc un délice sur ce morceau : le principal point fort de ce soir là, avec la mélodie si belle des refrains. Et les solos dans tout ça ? Eh bien j’ai été déçu… et pas qu’un peu. Dès le début du 1er solo, Gilmour n’était pas parfaitement fluide sur une ou deux notes, mais s’est rattrapé très vite. Cependant, le 2e solo fut poussif et Gilmour s’est très vite perdu dans des phrasés trop plats. C’est la première fois que le solo final me fait « sortir » du morceau ! Quel dommage… alors qu’il y avait pourtant un light show digne de Pink Floyd. Je le déclare donc haut et fort : Gilmour me doit un solo à la hauteur de sa légende en 2016. Rien que ça !

Le morceau se termine, les musiciens saluent une nouvelle fois et quittent définitivement la scène. Les lumières se rallument, la femme de MOB est émue aux larmes, preuve que j’ai peut être été un peu difficile pour le solo de Comfortably Numb mais c’est mon ressenti et après l’avoir réécouté de chez moi, j’ai le même avis. Peut être Gilmour était-il trop tendu, trop fatigué, mais ça n’a pas été le clou du spectacle alors que ça aurait dû l’être. Tant pis, on fera avec pour cette fois-ci.

Nous redescendons, j’achète le programme et ma copine aussi, et nous rejoignons les autres floydiens dehors. Après quelques discussions, je constate que tout le monde a apprécié le show mais que ça n’a été une claque pour personne. Nous dînons dans un restaurant indien (un des seuls restaurants ouverts le soir, c’est dire l’ambiance morte du quartier !). Heureux d’avoir pu revoir plusieurs têtes du forum en tout cas. Le séjour s’est pour moi prolongé de deux jours, puisque je suis resté à Londres le samedi et le dimanche pour visiter la National Gallery et la Tate Modern.

Alors, au final, que retenir de ce concert de Gilmour en quelques mots ?

- Les moments forts : High Hopes, Sorrow, Fat Old Sun, Run Like Hell, Comfortably Numb tout de même, Faces Of Stone, In Any Tongue, et A Boat Lies Waiting.
- Pas d’énormes déceptions mais des solos parfois un peu moyens, quand d’autres ont été parfaitement réussis. C’est la « loterie Gilmour » de début de tournée.
- Une set list assez « best of » qui m’a un peu gêné : je préférais vraiment l’organisation de la set list de 2006 séparent morceaux solo et de Pink Floyd.
- Un light show qui oscille entre trop sobre et très impressionnant. Je pense avoir préféré celui de 2006 qui semblait plus équilibré. Néanmoins, l’écran circulaire est un plus indéniable et les films projetés un apport indispensable au show.
- Le son était parfait, ni plus ni moins. A la hauteur de Pink Floyd, comme attendu.
- La salle était splendide. Je frissonne encore lorsque je repense à mon entrée dans le Royal Albert Hall et au moment où j’ai découvert la scène. Magique.
- Un Gilmour que j’ai trouvé trop froid, en pilotage automatique.
- Un son de guitare incroyable, à la hauteur de la légende. Pas étonnant qu’il m’inspire autant et que c’est mon guitariste préféré et qu’il le restera.

En résumé, j’ai adoré ce concert. Il valait totalement le déplacement à Londres. Ce fut une expérience incroyable, un nouveau rêve qui s’est réalisé. Voir Gilmour « chez lui », à domicile, j’espérais bien pouvoir le faire un jour et je n’ai pas été déçu. C’est une légende et il y a eu des morceaux magnifiques. Néanmoins, j’ai ressenti une certaine fatigue de temps en temps, une perte de fluidité et de précision sur les solos, et je dirais que ce concert n’est, pour le coup, pas totalement à la hauteur de la légende. Je suis triste en un sens car ce concert n’aura pas été une claque, juste un excellent concert, mais que j’ai un peu moins apprécié que celui de l’Olympia en 2006. Je pense aussi que le fait que j’étais placé loin, derrière la console de mixage, a fait que j’ai eu un très bon son mais que je n’ai pas pu le voir de près jouer, ce qui avait pu être le cas en 2006 et ça m’avait marqué. Je souhaiterais vraiment le revoir en 2016 en fin de tournée, avec une set list un peu remaniée ou disons mieux dosée, et le plus près possible au niveau du placement dans la salle. Le rendez-vous est pris et je serai là.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://eclipsesmusicales.wordpress.com/
Grimble

avatar

Messages : 776
Date d'inscription : 11/09/2010

MessageSujet: Re: [SPOILER] les forumeurs au Royal Albert Hall : REACTIONS POST-CONCERTS   Mar 20 Oct - 14:09

Merci pour ce très beau compte rendu, Marsu.
Ça valait le coup d'attendre !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
patrice

avatar

Messages : 3155
Date d'inscription : 29/05/2010
Age : 52
Localisation : région des chateaux

MessageSujet: Re: [SPOILER] les forumeurs au Royal Albert Hall : REACTIONS POST-CONCERTS   Mar 20 Oct - 14:14

tu as assez bien résumé mon sentiment aussi : très bien (c'est David, merde !) mais cela aurait pu être encore mieux...Globalement, Les solos non plus ne m'ont pas fait partir, on aurait dit qu'il n'avait bossé que le dernier album et que l'impro sur le reste ne venait plus aussi facilement qu' au bon vieux temps......et DG, pourtant chez lui, est resté distant avec le public...
On ne deviendrait pas un peu trop exigeants dans ce forum ? Very Happy

sinon,bonne idée pour la National Gallery et la Tate modern (hall en travaux mais bon..), j'adore ces lieux !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Free Four

avatar

Messages : 8082
Date d'inscription : 28/05/2010
Age : 43
Localisation : Le Plessis Trévise

MessageSujet: Re: [SPOILER] les forumeurs au Royal Albert Hall : REACTIONS POST-CONCERTS   Mar 20 Oct - 14:24

Mazette, ça c'est du CR ! Bel effort Marsu

Perso j'ai plus pris mon pied cette année que pour la tournée 2006, globalement, peut-être le cadre, l'ambiance, le soleil, le théâtre antique, Orange

Je vais y retourner, il faut que j'y retourne.


Dernière édition par Free Four le Mer 21 Oct - 10:14, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Floyd_Le_Grand

avatar

Messages : 5194
Date d'inscription : 27/05/2010
Age : 68
Localisation : Oise

MessageSujet: Re: [SPOILER] les forumeurs au Royal Albert Hall : REACTIONS POST-CONCERTS   Mar 20 Oct - 14:52

Beau compte-rendu Marsu!J'ai eu un peu le même ressenti à Orange!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pinkisthecolour

avatar

Messages : 3011
Date d'inscription : 27/05/2010
Age : 60
Localisation : next to Jupiter and Saturn, Oberon, Miranda, Titania, Neptune, Titan... empty spaces

MessageSujet: Re: [SPOILER] les forumeurs au Royal Albert Hall : REACTIONS POST-CONCERTS   Mar 20 Oct - 14:55

Marsu a écrit:

La dernière fois que j’ai vu Gilmour, c’était il y a près de 10 ans, le 16 mars 2006, à l’Olympia, pour mon tout premier concert (j’avais alors 16 ans et demi).

Ca fait quand même drôle de lire ça ! Comme ça passe vite !

Merci pour ce beau compte rendu que j'ai eu plaisir à lire.
Et content de voir que, visiblement, Today remonte dans ton estime (par rapport au sondage)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marsu

avatar

Messages : 7954
Date d'inscription : 27/05/2010
Age : 27
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: [SPOILER] les forumeurs au Royal Albert Hall : REACTIONS POST-CONCERTS   Mar 20 Oct - 23:31

Je suis content si mon compte rendu a pu en toucher certains

Je ne me suis même pas relu en tout cas. J'ai écrit ça d'une traite, fallait juste que ça sorte...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://eclipsesmusicales.wordpress.com/
Deck

avatar

Messages : 170
Date d'inscription : 10/09/2015

MessageSujet: Re: [SPOILER] les forumeurs au Royal Albert Hall : REACTIONS POST-CONCERTS   Mer 21 Oct - 10:13

Marsu a écrit:

- Pas d’énormes déceptions mais des solos parfois un peu moyens, quand d’autres ont été parfaitement réussis. C’est la « loterie Gilmour » de début de tournée.
Le "problème", c'est qu'à ne faire que des séries de 10 dates par-ci, 10 dates par là, entrecoupées de 2 mois de pause, toute la tournée ne sera qu'un "début de tournée", guitaristiquement parlant. Je doute qu'il nous faille nous attendre à retrouver le Gilmour fluide et inspiré de 1994 ou (dans une légère moindre mesure pour moi) de 2006.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Free Four

avatar

Messages : 8082
Date d'inscription : 28/05/2010
Age : 43
Localisation : Le Plessis Trévise

MessageSujet: Re: [SPOILER] les forumeurs au Royal Albert Hall : REACTIONS POST-CONCERTS   Mer 21 Oct - 10:19

Deck a écrit:
Marsu a écrit:

- Pas d’énormes déceptions mais des solos parfois un peu moyens, quand d’autres ont été parfaitement réussis. C’est la « loterie Gilmour » de début de tournée.
Le "problème", c'est qu'à ne faire que des séries de 10 dates par-ci, 10 dates par là, entrecoupées de 2 mois de pause, toute la tournée ne sera qu'un "début de tournée", guitaristiquement parlant. Je doute qu'il nous faille nous attendre à retrouver le Gilmour fluide et inspiré de 1994 ou (dans une légère moindre mesure pour moi) de 2006.

Salut Deck ça fait plaisir de te revoir par ici

Oui mais papy a besoin de repos tu comprends, déjà qu'il est à la limite, on ne va pas lui en demander trop non plus  Laughing

En 2006 il avait 9 ans de moins, Rick était là pour le motiver, quant à 1994 est-ce bien la peine de comparer ? Je ne le pense pas.

Mais c'est vrai qu'il marque beaucoup plus le poids des ans que Roger qui tient une forme hallucinante.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Deck

avatar

Messages : 170
Date d'inscription : 10/09/2015

MessageSujet: Re: [SPOILER] les forumeurs au Royal Albert Hall : REACTIONS POST-CONCERTS   Mer 21 Oct - 11:08

Coucou Free Four !
Si ce rythme de tournée lui convient, alors très bien. Libre à nous d'y aller ou pas.
Au moins il tourne, et cela permet à qui veut le voir d'aller tout de même profiter d'un très beau spectacle.
Lorsque j'évoquais 1994 ou 2006, je ne souhaitais pas comparer (ce qui est pourtant ce que j'ai fait), car il est évident qu'un homme de 70 ans qui ne joue que 10 dates n'aura pas la même aisance, la même inventivité ni la même agilité que le même homme à 48 ans qui aura eu 80 dates pour se chauffer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
[SPOILER] les forumeurs au Royal Albert Hall : REACTIONS POST-CONCERTS
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 15 sur 16Aller à la page : Précédent  1 ... 9 ... 14, 15, 16  Suivant
 Sujets similaires
-
» BBC Proms au Royal Albert Hall de Londres
» B.B. KING - Live At The Royal Albert Hall (2011)
» CREAM 2005 LIVE ROYAL ALBERT HALL
» ERIC CLAPTON ROYAL ALBERT HALL 19/05/2009
» Londres (Royal Albert Hall) : 18 février 1969

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Speak of Floyd :: ARCHIVES :: David Gilmour | Tournée 2015-2016-
Sauter vers: