Forum Pink Floyd David Gilmour Roger Waters
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 P.F chez les nippons: quand l'universalité des émotions transcende les barrières de langues

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Tildou Tildette



Messages : 486
Date d'inscription : 14/03/2013
Age : 28
Localisation : Toulouse

MessageSujet: P.F chez les nippons: quand l'universalité des émotions transcende les barrières de langues   Ven 3 Oct - 15:07

Comme il m'a été suggéré de le faire, voici un topic pour discuter des traductions/adaptations des titres du Floyd en langues étrangères.

En japonais, beaucoup de titres d'albums et de titres de morceaux bénéficient d'une traduction dans la langue locale. Lorsque ce n'est pas le cas, le titre original est juste transcrit en japonais pour indiquer la prononciation (enfin, approximativement...) Dans la majorité des cas, une traduction littérale ne semble pas être suffisamment parlante pour l'esprit japonais, et les titres sont alors carrément adaptés. Parfois il est clair que cela est dû à un fossé dans les références culturelles, dans d'autres cas la longueur du titre anglais ou les jeux de mots intraduisibles peuvent expliquer ce choix.

Voici donc les titres qui ont été adaptés en japonais (les titres non traduits - environ 50% - et les titres traduits littéralement n'apparaissent pas ici):

The Piper At The Gate Of Dawn : Yoake no kuchibuefuki 夜明けの口笛吹き
« Le siffloteur  de l’aube »
Astronomine Domine : Ten no shihai 天の支配  « La domination des cieux »
Take Up The Stethoscope And Walk : Shinkei suijaku 神経衰弱 « Dépression nerveuse »
Interstellar Overdrive : Hoshizora no doraibu 星空のドライブ « Un tour dans le ciel étoilé »
The Gnome : Chi no sei 地の精 « L’esprit de la terre »
The scarecrow : Kuro to midori no kakashi 黒と緑のかかし « L’épouvantail noir et vert »

A Saucerful Of Secrets : Shinpi 神秘 « Mystères »
Let There Be More Light : Hikari o motomete 光を求めて « A la recherche de la lumière »
Remember A Day : Tsuisô 追想 « Souvenirs »
Set the Controls for the Heart of the Sun : Taiyô sanka 太陽讃歌 « Hymne au soleil »

Face 2 d’Ummagumma :
Several Species Of Small Furry Animals Gathered Together In A Cave And Grooving With A Pict :  Ke no fusafusa shita dôbutsu no fushigi na uta 毛のふさふさした動物の不思議な歌 « L’étrange chanson  des animaux touffus »

Atom Heart Mother : Genshi shinbo 原始心母 (traduction littérale)
Funky Dung : Mukatsuku bakari no koyashi むかつくばかりの肥やし « Un fumier nauséabond »/ « Un fumier qui donne la gerbe »
Fat Old Sun : Debu de yoroyoro taiyô デブでよろよろ太陽 « Ce gros soleil vacillant »

Meddle : Osekkai おせっかい (tout comme Meddle, c’est un mot –adjectif- qui ne se traduit pas vraiment tel quel mais qui reprend bien l’idée du titre original : « qui se mêle de tout », « qui s’immisce dans les affaires des autres »)
One of These Days : Fuke yo kaze, yobe yo arashi  吹くけよ風、呼べよ嵐 « Souffle, Vent, hurle, Tempête »

Obscured By Clouds:  Kumo no kage 雲の影 « L’ombre des nuages »
Childhood’s End : Otona e no yakudô 大人への躍動 « Un élan vers l’âge adulte »

TDSOTM : Kyôki 狂気 « Folie »
Breathe : Seimei no ibuki 生命の息吹 « Souffle vital »
On The Run : Hashirimawatte 走り回って(verbe qui signifie courir à gauche à droite)
The Great Gig In The Sky : Kokû no skyatto 虚空のスキャット « Le scat dans le vide/dans le ciel »
Brain Damage : Kyôjin wa kokoro ni 狂人は心に « Un fou dans la tête »

WYWH: Honoo-Anata ga koko ni ite hoshii 炎〜あなたがここにいてほしい « En flammes » – (puis traduction littérale)

AMLOR : Utsu 鬱 « Mélancolie/Spleen »
Learning To Fly : Maboroshi no tsubasa 幻の翼 « Les ailes fantômes/illusoires »
One slip : Risei sôshitsu 理性喪失 « Perte de raison »
One The Turning Away : Genjitsu to no sai 現実との差異 « Un écart avec la réalité »
Yet Another Movie/Round And Around : Kûkyo na sukurîn 空虚なスクリーン/輪転 « Ecran vide »/(Traduction littérale)
Sorrow : Toki no nai sekai 時のない世界 « Un monde hors du temps »

The Division Bell : Tsui 対 Jeu de mot sur une des lectures du caractère 終 qui signifie "la fin" et le caractère 対 dont les multiples significations et emplois englobent la notion de "paire/pendant/homologue" : peut se comprendre par "deux choses/personnes/parties d'un tout qui allaient ensemble et qui se sont séparées"
A Great Day For Freedom : Kabe ga hôkai shita hi 壁が崩壊した日 « Le jour où le mur s’effrondre »
High Hopes : Unmei no kane 運命の鐘 « La cloche du destin »


Delicate Sound Of Thunder Hikari :(« lumière »)〜PERFECT LIVE ! 光〜PERFECT LIVE !
Echoes : The Best Of Pink Floyd : Ekôzu〜keiji エコーズ〜啓示 « Echoes- Révélations »
Oh, By The Way : Studio Works



Evidemment, dans tout travail de traduction on se retrouve à devoir faire des choix, mais j'espère que mes traduction françaises démontrent bien que, dans l'ensemble, les titres japonais respectent assez l'esprit des morceaux originaux!


Dernière édition par Tildou Tildette le Mar 7 Oct - 14:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
patrice



Messages : 3130
Date d'inscription : 29/05/2010
Age : 52
Localisation : région des chateaux

MessageSujet: Re: P.F chez les nippons: quand l'universalité des émotions transcende les barrières de langues   Ven 3 Oct - 15:10

beau travail !
J'adore "l'étrange chanson des animaux touffus" Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Free Four



Messages : 7851
Date d'inscription : 28/05/2010
Age : 43
Localisation : Le Plessis Trévise

MessageSujet: Re: P.F chez les nippons: quand l'universalité des émotions transcende les barrières de langues   Ven 3 Oct - 15:16

Merci Tildoudette, ça donne envie d'apprendre le Japonais

Take Up The Stethoscope And Walk : Shinkei suijaku 神経衰弱 « Dépression nerveuse »

Several Species Of Small Furry Animals Gathered Together In A Cave And Grooving With A Pict :  Ke no fusafusa shita dôbutsu no fushigi na uta 毛のふさふさした動物の不思議な歌 « L’étrange chanson  des animaux touffus »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
J.J.
Modérateur


Messages : 2126
Date d'inscription : 28/05/2010
Age : 39
Localisation : à l'ouest

MessageSujet: Re: P.F chez les nippons: quand l'universalité des émotions transcende les barrières de langues   Ven 3 Oct - 15:44

Super ! Merci ! aligatô...

Beau travail et vivement la suite.

C'est clair que L’étrange chanson des animaux touffus est fabuleux !
(...quoi que légèrement sous-traduit, car on ne retrouve pas le "together in a cave", ni le 'grooving with a pict" study )

________________________________________________________________
For long you live and high you fly
And smiles you'll give and tears you'll cry
And all you touch and all you see
Is all your life will ever be
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Floyd_Le_Grand



Messages : 5022
Date d'inscription : 27/05/2010
Age : 67
Localisation : Oise

MessageSujet: Re: P.F chez les nippons: quand l'universalité des émotions transcende les barrières de langues   Ven 3 Oct - 16:02

Merci Tildou Tildette!
C'est la première fois que j'écoute AHM en japonnais !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eugène Axe



Messages : 785
Date d'inscription : 30/05/2010
Age : 46
Localisation : Libreville au Gabon.

MessageSujet: Re: P.F chez les nippons: quand l'universalité des émotions transcende les barrières de langues   Ven 3 Oct - 16:14

C'est fascinant, merci d'éclairer nos lanternes !!

Il parait que la traduction de "The pros and cons of hitch hiking" c'est "Keljoliku", tu peux confirmer ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kyuss49



Messages : 3540
Date d'inscription : 01/06/2011
Age : 38
Localisation : the west

MessageSujet: Re: P.F chez les nippons: quand l'universalité des émotions transcende les barrières de langues   Ven 3 Oct - 16:22

Merci Tildou ! C'est chouette !!

@Eugène Axe : pas mal aussi Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tildou Tildette



Messages : 486
Date d'inscription : 14/03/2013
Age : 28
Localisation : Toulouse

MessageSujet: Re: P.F chez les nippons: quand l'universalité des émotions transcende les barrières de langues   Ven 3 Oct - 17:23

Eugène Axe a écrit:
C'est fascinant, merci d'éclairer nos lanternes !!

Il parait que la traduction de "The pros and cons of hitch hiking" c'est "Keljoliku", tu peux confirmer ?

Laughing

Je ne me suis pas encore penchée sur les albums solos, tiens...!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Free Four



Messages : 7851
Date d'inscription : 28/05/2010
Age : 43
Localisation : Le Plessis Trévise

MessageSujet: Re: P.F chez les nippons: quand l'universalité des émotions transcende les barrières de langues   Ven 3 Oct - 18:33

Eugène Axe a écrit:
C'est fascinant, merci d'éclairer nos lanternes !!

Il parait que la traduction de "The pros and cons of hitch hiking" c'est "Keljoliku", tu peux confirmer ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
olymp



Messages : 2308
Date d'inscription : 25/05/2010
Age : 41
Localisation : villa urbana

MessageSujet: Re: P.F chez les nippons: quand l'universalité des émotions transcende les barrières de langues   Ven 3 Oct - 19:17

Un immense merci Tildou Tildette. Voilà qui est totalement passionnant et, effectivement, si tu pouvais te plonger dans les oeuvres solo, ce serait intéressant. L'idée que l'île d'On an island écrite par un Britannique puisse coller à celle d'un Japonais sur son archipel est déjà une forme de traduction...

Ceci me replonge aussi dans la réflexion suivante : la culture est-elle universelle ?

J'entends par là qu'en raison de tout l'appareillage social, politique et culturel qui forge nos identités collectives, et donc individuelles et personnelles, notre réception d'une oeuvre de dimension internationale (comme celle de Pink Floyd) ne peut être que différente d'une aire culturelle à l'autre. Et le simple fait de voir que les traductions tentent d'adapter des mots dans une interprétation finalement plus sensible à la couleur locale n'oriente-t-elle pas non plus la réception musicale de ladite oeuvre ? D'autant plus qu'en fonction du contexte géoculturel, ce qui sonne bien à une oreille d'occidental peut jurer dans celle d'un extrême-oriental

Vaste questionnement. Ton topic est une entrée parfaite dans une réflexion anthropo-géographique

Ol ymp'
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://delph0311.com/
bug01



Messages : 396
Date d'inscription : 26/02/2012
Age : 52
Localisation : Bourg-En-Bresse

MessageSujet: Re: P.F chez les nippons: quand l'universalité des émotions transcende les barrières de langues   Ven 3 Oct - 21:05

Sympa, ton boulot de traduction !
J'vais montrer ça à ma grande fille passionnée de japonais (elle a fait son Master de Droit international à Osaka), ça va lui faire plaisir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tildou Tildette



Messages : 486
Date d'inscription : 14/03/2013
Age : 28
Localisation : Toulouse

MessageSujet: Re: P.F chez les nippons: quand l'universalité des émotions transcende les barrières de langues   Mar 7 Oct - 15:33

J'ai édité le premier post pour la suite des albums.

Olymp, ton questionnement est intéressant mais je pense qu'il faut distinguer culture et produit culturel. A moins que tu ne veuilles parler d'une culture globale, ou bien une culture de la globalisation, et à ce moment-là je répondrais que les japonais subissent, comme partout, un appauvrissement des particularités culturelles locales au profit d'une uniformisation des "goûts et des couleurs", tout en gardant cependant cette approche très japonaise qui consiste à adapter et réadapter les éléments venus de l'étranger pour en faire des produits culturels très particuliers au pays. Et comme nous parlons ici de musique j'ai en tête tout particulièrement l'industrie de la "musique" (et également tout ce qui englobe la "subculture", mais je ne m'étends pas sur le sujet car ça deviendrait quelque peu hors de propos, et n'en parler que brièvement entraîne inévitablement une généralisation à outrance qu'il est bon d'éviter dans les débats sociaux-culturels.) J'ai mis musique entre guillemets car cet univers englobe aussi tout le business autour des "idoles", des "stars de télé-réalité musicales", en plus de produire cette espèce de bouillie sonore infâme qu'on appelle la J-pop.

Bref, depuis les années 50 le Japon s'est ouvert à la production musicale occidentale, et en a bien pompé tous les aspects kitschs d'ailleurs, puis dans les années 60 et 70 il a bien accueilli le rock occidental. Cependant je pense que c'était dans une mesure moindre en comparaison des pays occidentaux, mais malgré ça j'ai pas mal d'amis japonais de cette génération là avec qui je peux parler de musique en me faisant comprendre (je veux dire que nous avons les mêmes références, ce qui n'est pas le cas avec les japonais de ma génération).
Après on rentre dans le domaine des goûts persos, mais je n'ai pas encore réussi à trouver un bon groupe de rock japonais, qui n'ait pas soit un chanteur qui gueule, ou bien un gratteux qui sache faire autre chose que 4 accords en boucle, ou bien qui ne nous balance pas une mélodie tellement bateau que tu as l'impression d'avoir déjà entendu le même morceaux des dizaines de fois.... L'industrie du disque au Japon est la deuxième industrie musicale mondiale (il me semble), et les japonais sont très attachés au disque en tant que support, mais qu'est-ce qu'ils produisent comme merdes...!! C'est aberrant!! Ce que je veux dire par là c'est que l'oreille japonais c'est tout à fait "standardisée" (si je puis dire... faut pas y voir une quelconque approche ethnocentriste), et même qu'elle s'est tellement faite à ces nouvelle formes de musique que la majorité des jeunes japonais n'ont quasiment aucune culture musicale autre que la bouse dont on nous rabat les oreilles à longueur de temps ici.

Pour en revenir à nos moutons, dans le cas d'une oeuvre littéraire, il est certains que le manque de références culturelles communes est un enjeu dans la traduction et qu'il faut adapter.... C'est particulièrement le cas pour les écrits orientaux, en français on se retrouve parfois avec des noms de bouquins qui n'ont plus rien à voir avec les originaux. Je pense ainsi que tu as raison en parlant d'approche géoculturelle, mais seulement pour ce qui est de ce qui s'exprime en mots.

Car la musique selon moi, ne parle pas à l'intellect d'une personne mais à son corps et à son âme... Prend un rythme entraînant dans une culture donnée, il y a de fortes chance que dans une culture complètement différente les gens qui l'entendent se mettent à taper du pied! La musique c'est un langage des émotions, c'est universel, je pense que cela transcende complètement les barrières culturelles (d'où le titre du topic). Dans notre réalité contemporaine où toutes les oreilles sont plus ou moins formatées maintenant - je veux dire qu'elles sont habituées à entendre des gammes autres que les gammes des musiques traditionnelles locales, ce qui n'était pas le cas il y a 150 ans - de la bonne musique rock sait se faire apprécier dans tous les coins du globe, et je ne pense pas qu'il y ait vraiment du différence dans la perception des morceaux.

Mais ce n'est que mon avis (et désolée pour le pâté que j'ai pondu!! Embarassed )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kyuss49



Messages : 3540
Date d'inscription : 01/06/2011
Age : 38
Localisation : the west

MessageSujet: Re: P.F chez les nippons: quand l'universalité des émotions transcende les barrières de langues   Mar 7 Oct - 15:40

Merki !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bug01



Messages : 396
Date d'inscription : 26/02/2012
Age : 52
Localisation : Bourg-En-Bresse

MessageSujet: Re: P.F chez les nippons: quand l'universalité des émotions transcende les barrières de langues   Mer 8 Oct - 6:40

Ton "pâté" est très intéressant, tu n'as pas à t'excuser.

J'ai envie de dire que chez nous aussi, en Europe, les oreilles des jeunes sont "standardisées" : depuis des années, tu ouvres ta radio et tu entends les mêmes 12 morceaux (souvent mal foutus, à part quelques rares exceptions) qui tournent en boucle toute la journée.
Si mes trois enfants (24, 22 et 15 ans) ont une culture musicale très élargie, ils le doivent au fait qu'ils ont été confrontés depuis très jeune à beaucoup de styles musicaux très différents, à la maison ou chez leurs grands-parents). Je pense qu'une grande partie du formatage des oreilles vient de l'influence des médias, même si ça ne fait pas tout. Certains parents, certains profs de musique de collège ont à coeur de diversifier les écoutes qu'ils proposent et c'est très bien, mais c'est peu face à la radio ou la télé...
Les gamins d'âge primaire que j'ai dans ma classe ont plusieurs fois par semaine l'occasion d'écouter des oeuvres de styles différents, et je vois dans leurs réactions que c'est positif, ça ouvre les esprits.

Et aussi une remarque : en France, il y a beaucoup moins d'attrait pour la culture musicale qu'en Angleterre. C'est ce que je remarque en voyant par exemple le nombre de radios en Angleterre plus important qu'en France. Pareil à la télé : il y a plus d'émissions musicales, ou de reportages sur la musique en Angleterre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Interstellar



Messages : 82
Date d'inscription : 28/08/2014
Localisation : Meillonnas (01)

MessageSujet: Re: P.F chez les nippons: quand l'universalité des émotions transcende les barrières de langues   Ven 14 Nov - 22:17

Je réagis tardivement à ce sujet, pour dire simplement : merci, c'est très intéressant. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tildou Tildette



Messages : 486
Date d'inscription : 14/03/2013
Age : 28
Localisation : Toulouse

MessageSujet: Re: P.F chez les nippons: quand l'universalité des émotions transcende les barrières de langues   Mar 18 Nov - 14:42

Voici les adaptations japonaises des titres de The Endless River, qui se nomme Towa "Eternité" en japonais :

Things Left Unsaid : Tsuishin〜Denshin 追伸〜伝心 "Post-scriptum-Denshin> c'est un terme intraduisible qui exprime une espèce de communication non-verbale, littéralement cela voudrait dire "transmission de l'esprit". On retrouve ce terme dans une expression du bouddhisme zen ishin-denshin qui traduit un phénomène de transmission de pensée, ainsi que dans la culture japonaise dans un sens plus large pour faire référence à une sorte de communication tacite non-verbale, de "coeur à coeur" qui serait considérée comme étant plus sincère que la communication verbale.

It's What We Do : Shimei 使命 "Mission"
Ebb And Flow : Chôryû 潮流 "Dans le courant"

Sum : Chôwa   調和 "En harmonie"
Skins : Kanshoku 感触 "Le toucher"
Unsung : Shizuka naru hito〜Anmoku 静かなる人〜暗黙  "L'homme du silence-(Entente) tacite"
Anisina : Tsuibo〜Haruka na omoi "Tsuibo(>Terme qui signifie : se remémorer avec émotion une personne que l'on a perdue) - Souvenirs lointains"

The Lost Art of Conversation : Shitsuwareta taiwa 失われた対話 "Conversation perdue"
On Noodle Street : traduction littérale
Night Light : Tomoshibi 灯火 "La lumière de la lampe" (< ça sonne vraiment moche en français...)
Allons-y (1) : Tabidachi 出発 Part 1 "Départ part 1"
Autumn' 68 : traduction littérale
Allons-y (2) : Tabidachi 出発 Part 2 "Départ part 2"
Talkin' Hawkin' : Hôkingu hakashi no dengon ホーキングの伝言 "Le message du docteur Hawking"

Calling : Ten no yobigoe 天の呼声 "L'appel du ciel/des cieux"
Eyes to Pearls : Shinju o mitsumeru me 真珠を見つめる目 "Les yeux fixant des perles"
Surfacing : Fuyû 浮遊 "En surface/Flottement"
Louder Than Words : Transcription en japonais puis "final"

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bug01



Messages : 396
Date d'inscription : 26/02/2012
Age : 52
Localisation : Bourg-En-Bresse

MessageSujet: Re: P.F chez les nippons: quand l'universalité des émotions transcende les barrières de langues   Mar 18 Nov - 16:46

Merci Tildou Tildette !
On s'aperçoit que ça résume drôlement bien la vie de Rick :
D'abord l'harmonie musicale avec ses potes du Floyd, puis l'arrivée de la maladie, la mort, et enfin l'éternité et ce lien qui perdure. Les titres en japonais sont plus parlants (une fois traduits !) que les titres anglais-français...
Ou bien c'est moi qui me fait des idées ? scratch
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
P.F chez les nippons: quand l'universalité des émotions transcende les barrières de langues
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Qui a écouté les One Direction chez Cauet ce soir?
» Construire un home studio chez soi
» Chez Geek - Les colocs
» [Clip] Nadir, Emka, Dico, Kalams CHEZ OSTER LAPWASS
» dobro hound dog chez thomann

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Speak of Floyd :: FORUMS PINK FLOYD :: Speak of Floyd-
Sauter vers: