Forum Pink Floyd David Gilmour Roger Waters
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Chronique d'un vynil : Animals

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Cagliostro



Messages : 197
Date d'inscription : 02/06/2010

MessageSujet: Re: Chronique d'un vynil : Animals   Dim 20 Juin - 23:08

A WHO

Ben antre Animals et the Wall, cauté noirseur,

j'e diré que le premié dit "la société c'est de la merde"
alors que the wall dis " la vie c'est de la merde, et la miène plu encore"

quesqui est le plu noir ???????
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Who



Messages : 10
Date d'inscription : 10/06/2010

MessageSujet: Re: Chronique d'un vynil : Animals   Lun 21 Juin - 0:46

Les 2...'
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
J.J.
Modérateur


Messages : 2126
Date d'inscription : 28/05/2010
Age : 39
Localisation : à l'ouest

MessageSujet: Re: Chronique d'un vynil : Animals   Lun 21 Juin - 8:40

Who a écrit:
4- Suicide en canne ces une expréssion qui veut dire en gros que si tu est vraiment sur le port de te tué et que une chose empire le cas
Suspect

dit comme ça c'est plus clair ! Rolling Eyes

________________________________________________________________
For long you live and high you fly
And smiles you'll give and tears you'll cry
And all you touch and all you see
Is all your life will ever be
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
biding my time



Messages : 1835
Date d'inscription : 27/05/2010
Age : 41
Localisation : Près de saint-omer (62)

MessageSujet: Re: Chronique d'un vynil : Animals   Lun 21 Juin - 12:20

Bende de mocoeurs Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ludovico



Messages : 103
Date d'inscription : 29/05/2010
Age : 26

MessageSujet: Re: Chronique d'un vynil : Animals   Mar 22 Juin - 17:34

masturbation intellectuelle Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cool



Messages : 383
Date d'inscription : 28/05/2010
Age : 51
Localisation : var

MessageSujet: Re: Chronique d'un vynil : Animals   Mer 23 Juin - 2:23

jé pa tou conprit mé j'ème bien quan vous fètes des frase qu'on dirait que cé intéresant
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thedarksidetribute.com/
gerard waters



Messages : 86
Date d'inscription : 28/05/2010
Age : 40

MessageSujet: Re: Chronique d'un vynil : Animals   Mer 30 Juin - 0:59

j ai pas souvenir d avoir eu envie de me lever de taper dans les mains et de tourner ma serviette une seule fois à l ecoute d un foyd moi
je les trouves qd meme plutot sombre voire tres sombres leurs albums
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
more délicate animals



Messages : 97
Date d'inscription : 14/08/2010

MessageSujet: Re: Chronique d'un vynil : Animals   Sam 18 Sep - 23:38

Je l'avoue : lire cette chronique n'a pas été simple, mais l'effort est là, l'amour pour la musique aussi, donc... Continue tes efforts.
La notion de noirceur peut être subjective, avant tout...
Le premier morceau vraiment pessimiste, désabusé, c'est "Welcome to the Machine"...
"Animals" est un album "noir" car les sonorités, les mélodies, les ambiances, les paroles
produisent chez l'auditeur un sentiment de désolation, de faillite sociale généralisée...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pigs (3 different Ones)



Messages : 122
Date d'inscription : 31/07/2010

MessageSujet: Re: Chronique d'un vynil : Animals   Lun 20 Sep - 12:08

Who a écrit:
1-Oui j'ai des probléme d'écritire
2- Si vous comprené pas certain mot ces normal, car je suis Québecois
3- Ces une de mes premier critique que je fait, ces normale que sa soit pas parfait
4- Suicide en canne ces une expréssion qui veut dire en gros que si tu est vraiment sur le port de te tué et que une chose empire le cas


Comme je disé plus haut, personne a la même réflexion de l'album. Moi je trouve The wall moin sombre que Animals

Merci quand même pour ce topic. Je suis le premier à faire des fautes de frappe, donc pas de soucis.

Concernant ton article, la comparaison avec la Power Station et à ses 4 cheminées n'est pas valable. La pochette ayant été réalisée bien après l'écriture des morceaux (ne pas oublier que Raving & Drooling et Gottza be Crazy datent de 74!).

La batiment a plutôt été choisi pour sa beauté megalitique, qui exprime le pouvoir (power station) et la pesanteur de ce (pas ceux ; ce) qui nous gouverne.

En terme d'album noir, The Final Cut est évidemment l'album noir par excellence, avec un son taillé dans le vif, des paroles qui parlent de la mort et la tension au sein du groupe que l'on perçoit à chaque instant.

Animals a un son gras, un son de charcutier, il incite plus au à la colère qu'au suicide.

Mais ton appréciation personnelle (bien qu'éronnée) est la bienvenue sur ce forum, comme celle de tous ceux qui y contribuent.

Continue comme ça, et à bientôt
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
calagan



Messages : 56
Date d'inscription : 08/06/2010
Localisation : Grenoble

MessageSujet: Re: Chronique d'un vynil : Animals   Lun 20 Sep - 17:50

C'etait bien essayé!

Il faudrait que tu réecoutes l'album avant d'ecrire de la science fiction.
Animals a rien à voir avec The dark side of the moon, dans son influence musicale ou dans les thèmes developpés dans les textes.
C'est Have a cigar qui est le morceau qui se rapproche le plus d'Animals, donc il y a une liaison entre Wish you were here et Animals.
Mais les concepts des 2 albums ne sont pas les mêmes.

Tu aurais pû developper un peu plus ton analyse des textes. Dans pigs, "whitehouse" dans le 3ème couplet n'a rien avoir avec la maison blanche mais interpelle "Mary Whitehouse" qui representait une association bien pensante; ou dans Sheep, expliquer les citations bibliques detournées par RW qui denoncent l'attachement des moutons à la religion, qui même si ils sont amené à la mort, continu à y croire.

Il y a du boulot pour ta prochaine chronique.
Bon courage
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lilian



Messages : 10
Date d'inscription : 02/07/2010
Age : 37
Localisation : PARIS

MessageSujet: Re: Chronique d'un vynil : Animals   Jeu 23 Sep - 21:03

moi perso ! je trouve ton analyse interessante (who)... parfois "chelou" mais comme on dis "tous les gouts et les couleurs sont dans la nature" et franchement, bravo !

maintenant ! j'aimerai donné mon avis, sur l'impression a l'ecoute de cet album et il est a mon sens froid, direct... et assez flippant car je pense qu'il veut tout simplement nous faire prendre conscience du monde qui change (deja a cet epoque)... developpement de l'industrie et qui nous transforme en betail... on devient des moutons servant a nourrir la bourgeoisie (representation faite par le PIG suspendu)... confused
j'vais peut etre un peu loin mais c'est vraiment l'impression qu"il me donne, surtout, quand je "l'ecoutais" pour me rendre au taf... pale ... Maintenant je l'ecoute a la maison, ca evite la deprime post ecoute lol!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Chronique d'un vynil : Animals
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» PINK FLOYD ANIMALS (Remaster)
» [Chronique] Lonewolf "The Dark Crusade"
» TOXIC HOLOCAUST Chronique de l'archéologue du métal ...
» Patrick Bonnifet "The Jojusong Project" 2010 (La Chronique)
» Chronique de films.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Speak of Floyd :: FORUMS PINK FLOYD :: Speak of Floyd-
Sauter vers: