Forum Pink Floyd David Gilmour Roger Waters
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Chronique d'un vynil : Animals

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Who



Messages : 10
Date d'inscription : 10/06/2010

MessageSujet: Chronique d'un vynil : Animals   Jeu 17 Juin - 23:17



Le suicide en canne, Animals est l'album le plus dépressif,le plus noir, le plus puissant, et le plus dangereux pour ceux qui sont au bord du gouffre. Animals rencontre de la bourgeoisie : Les porcs, les plus riches de la bourgeoisie, qui voient tout sans émotion (Voir la pochette), les chiens,les moins riches de la bourgeoisie et les moutons , ceux qui suivent les riches.

Le Premier Morceau "Pigs On The wings Part.1" est la première cheminée. "Pigs On the Wings" est la fausse identité de Animals, un morceau joyeux qui nous donne l'impression que Animals serait l'album le plus gentil et joyeux des Floyd... mais non, c'est l'intro de l'album le plus triste et le plus cruel.

L'album se poursuit avec la plus longue chanson (17 minutes, pouvant atteindre 20 minutes en live) "Dogs" est la deuxiéme cheminée. Un morceau qui se sépare carrément de "Pigs On the wings" mais qui se rapproche de The Dark Side Of The Moon en plus sombre, "Dogs" nous fait vivre un lavage de cerveau intensif. Très difficile a écouté, "Dogs" annonce la mort de l'album (déjà au début ! ) mais la suite ne s'annonce pas mieux.

La 3ème compositon de Animals, "Pigs (Tree Différents One)",est LE bijou d'Animals et la 3ème cheminée , "Pigs T.D.O" est la suite sinistre de "Dogs"; la chanson démarre avec des bruits de cochon mélangés a un morceau d'orgue, la guitare trés brute de ce morceau nous fait officiellement comprendre que ce morceau va être dur a l'écoute. Mais la voix du chanteur vient calmer le tout pour nous donner une écoute agréable puis vers les 4 minutes 3o, "Pigs T.D.O" reprend le chemin de l'album, les bruit de cochons viennent encore se mélanger mais avec un harmonica cette fois-ci. Chanson Principale de l'album," Pigs Tree Différents One" est le morceau avec le plus d'effets sonores donc qui nous fait tout de suite penser a Dark Side.

Avant-dernier morceau de l'album "Sheep", avec ses 10 minutes ; avec "Sheep" on revient avec un mélange mais de cette fois-ci de Wish You Were Here avec la noirceur de Animals. Le cri des moutons vient en fond au début, "Sheep" est le morceau le moin dur a écouter malgré la puissance vocale et les riffs de guitare déchainés. Sa simplicité musicale nous rappelle la traduction de son titre : Mouton. Le morceau s'écoute comme si on marchait avec des moutons en suivant toujours celui qui est en avant. Mais un de ces moutons se rebelle pour donner une vague de puissance pour revenir dans l'origine de l'album : Dépression.

Les feux de l'album se terminent avec la fermeture de la première cheminée, "Pigs On The Wings Part.2" est le dernier triste contact avec Animals. Le concept de Dark Side revient : La pureté. L'album se termine sur une joyeuse chanson pour nous remettre sur pied...

Voilà pour Animals

(Critique que j'ai fait sur un autre forum clown )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ludovico



Messages : 103
Date d'inscription : 29/05/2010
Age : 26

MessageSujet: Re: Chronique d'un vynil : Animals   Jeu 17 Juin - 23:40

Mouai bof je trouve que c'est un peu tiré par les cheveux

Un truc que j'ai remarqué, l'écho au milieu de "Dogs" se retrouve en fond sonore de "Sheep".
Pour moi les 4 cheminées sont les 4 membres du groupe.

Le reste ça dépasse mon entendement

Vu le titre je pesais que tu nous parlerai du support vinyl de cet album en particulier, en quoi il sonne mieux que le CD par ex.?...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Who



Messages : 10
Date d'inscription : 10/06/2010

MessageSujet: Re: Chronique d'un vynil : Animals   Ven 18 Juin - 1:25

Pour le titre ces un titre ces tout, je l'aurait aussi put changer pour chronique de Who mais je trouve que le mot vynile est mieu... Sa aucun rapport avec une plateforne d'écoute Wink Donc, ma critique et ma vision de l'album peut étre differentre selon les personne qui l'écoute
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
olymp



Messages : 2308
Date d'inscription : 25/05/2010
Age : 41
Localisation : villa urbana

MessageSujet: Re: Chronique d'un vynil : Animals   Ven 18 Juin - 9:37

@Townshend-Daltrey-Entwhistle-Moon : Je ne connaissais pas la chanson """ qui revient apparemment très souvent dans l'album. Faudrait que je le réécoute alors...

@Ludovico, je croyais que tu nous abandonnais...

Ol ymp'
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://delph0311.com/
gsdy



Messages : 160
Date d'inscription : 28/05/2010
Localisation : noitasilacoL

MessageSujet: Re: Chronique d'un vynil : Animals   Ven 18 Juin - 9:39

Tu as un soucis avec tes guillemets
c'est " et pas "


Who a écrit:


(Critique que j'ai fait sur un autre forum clown )

ah ok, j'comprends mieux, ça arrive parfois quand on copie/colle d'une plateforme à l'autre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
J.J.
Modérateur


Messages : 2126
Date d'inscription : 28/05/2010
Age : 39
Localisation : à l'ouest

MessageSujet: Re: Chronique d'un vynil : Animals   Ven 18 Juin - 11:21

Intéressant point de vue sur l'album.
C'est évidemment l'album le plus noir du groupe (avec peut être THE FINAL CUT). Waters y lâche tout son cynisme et sa misanthropie.

Par contre, Pigs On The Wing n'est pas à mon avis un morceau qui peut être qualifié de "joyeux". C'est une chanson d'amour, qui contient de l'espoir, mais ça ne respire pas quand même la joie de vivre .

Pour le reste, ce sont effectivement des morceaux magnifiques avec des bruitages à la DARK SIDE et des passages "planants" rappelant WYWH. Les solos de guitare sont de toute beauté (sur Dogs ) et les ambiances posées par Rick tout simplement géniales (l'intro de Sheep Very Happy ).

________________________________________________________________
For long you live and high you fly
And smiles you'll give and tears you'll cry
And all you touch and all you see
Is all your life will ever be
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jujufloyd



Messages : 2340
Date d'inscription : 27/05/2010
Age : 35
Localisation : Montbéliard

MessageSujet: Re: Chronique d'un vynil : Animals   Ven 18 Juin - 12:49

Je suis de l'avis de J.J. : Animals n'est certainement pas l'album le plus noir de la disco de PF. The Wall et The Final Cut ce sont quand même des albums d'une grande noirceur et qui puent un peu la mort, faut bien le dire.
Même Momentary Lapse of Reason me parait bien sombre aussi.
D'un certain côté, j'ai toujours pensé que The Wall est à la musique rock ce que Les Fleurs du Mal est à la poésie : la rencontre parfaite entre noirceur totale et beauté glaçante (et/mais sublimante).


Aussi, je ne sais pas où tu as entendu de l'harmonica sur Pigs... Tu ne confonds pas avec la talkbox plutôt ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.facebook.com/groups/fansdepinkfloyd
Who



Messages : 10
Date d'inscription : 10/06/2010

MessageSujet: Re: Chronique d'un vynil : Animals   Ven 18 Juin - 13:45

Ces peut-être sa aussi le brui Laughing . The wall l'album n'est que premier réfléxion de sa noirceur ensuite on a le film qui montre la noirceure mais la nuance entre Wall et Animals ces que sur Wall tu peut passer les chansons pour écouter un autre morceau peut-être moin joyeu mais pas pour Animals, tu est presque aubliger d'écouter le morceau pour connaitre la fin de l'album. Dogs est le somment de la montagne avec Pigs dans la noirceure puis on redessant vers le bas avec Sheep un peu moin sombre et on arrive au sol avec Pigs On The wigs !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
P



Messages : 2708
Date d'inscription : 30/05/2010

MessageSujet: Re: Chronique d'un vynil : Animals   Ven 18 Juin - 14:02

Avant d'écrire des critiques d'album, essaye de savoir quand même un peu de quoi tu parles ! (et savoir aligner trois mots en français ne serait pas non plus du luxe).

Désolé c'est un peu dur, mais autant être honnête, devant un critique qui ne prend même pas la peine de "nettoyer" un peu son texte des balises html de forum qui le rendent illisible (et crois moi, ton laius n'avait pas besoin de ça pour être illisible)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://journaltimbre.overblog.com/
gsdy



Messages : 160
Date d'inscription : 28/05/2010
Localisation : noitasilacoL

MessageSujet: Re: Chronique d'un vynil : Animals   Ven 18 Juin - 14:09

Who a écrit:
... puis on redessant vers le bas avec Sheep un peu moin sombre et on arrive au sol avec Pigs On The wigs !

Je viens de regarder sur la tablature, effectivement c'est bien un Sol.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Free Four



Messages : 7851
Date d'inscription : 28/05/2010
Age : 43
Localisation : Le Plessis Trévise

MessageSujet: Re: Chronique d'un vynil : Animals   Ven 18 Juin - 14:29

P a écrit:
Avant d'écrire des critiques d'album, essaye de savoir quand même un peu de quoi tu parles ! (et savoir aligner trois mots en français ne serait pas non plus du luxe).

Désolé c'est un peu dur, mais autant être honnête, devant un critique qui ne prend même pas la peine de "nettoyer" un peu son texte des balises html de forum qui le rendent illisible (et crois moi, ton laius n'avait pas besoin de ça pour être illisible)

Roh, t'es dur quand même. Le petit jeune, il vient d'arriver et déjà tu le fracasses...

Bon c'est vrai que c'est un peu fouillis tout ça...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marsu



Messages : 7865
Date d'inscription : 27/05/2010
Age : 27
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Chronique d'un vynil : Animals   Ven 18 Juin - 14:32

Free Four a écrit:
P a écrit:
Avant d'écrire des critiques d'album, essaye de savoir quand même un peu de quoi tu parles ! (et savoir aligner trois mots en français ne serait pas non plus du luxe).

Désolé c'est un peu dur, mais autant être honnête, devant un critique qui ne prend même pas la peine de "nettoyer" un peu son texte des balises html de forum qui le rendent illisible (et crois moi, ton laius n'avait pas besoin de ça pour être illisible)

Roh, t'es dur quand même. Le petit jeune, il vient d'arriver et déjà tu le fracasses...

Bah sauf s'il est étranger ou dyslexique (auquel cas je comprends la situation), faut juste apprendre à écrire.
Désolé, mais les jeunes qui ne savent plus écrire, ça ne me laisse pas indifférent à vrai dire... c'est juste honteux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://eclipsesmusicales.wordpress.com/
Free Four



Messages : 7851
Date d'inscription : 28/05/2010
Age : 43
Localisation : Le Plessis Trévise

MessageSujet: Re: Chronique d'un vynil : Animals   Ven 18 Juin - 15:07

D'accord avec toi, mais que veux-tu, le SMS a fait son oeuvre... Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
dumbangel
Admin


Messages : 2642
Date d'inscription : 21/05/2010

MessageSujet: Re: Chronique d'un vynil : Animals   Ven 18 Juin - 15:09

Sans être un ayatollah de la cause orthographe (je ne suis pas un exemple sur le domaine), il va quand même falloir faire un effort s'il te plait Who. Il faut un minimum tout de même, ne serait-ce pour une question de lisibilité.

Je te conseille de télécharger firefox mozilla. Il indique en rouge les grosses fautes ou les coquilles de frappe les plus évidentes.

edit : un clic droit sur le mot souligné, et il te propose certaines alternatives. Ça prend 10 secondes et ça sera largement mieux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.speak2me-zine.net
olymp



Messages : 2308
Date d'inscription : 25/05/2010
Age : 41
Localisation : villa urbana

MessageSujet: Re: Chronique d'un vynil : Animals   Ven 18 Juin - 16:44

Selon moi, Animals est moins un album noir que les deux suivants. Musicalement, il est plus la transition musiciale entre WYWH et The wall. Conceptuellement, à l'exception des POTW I&II je le vois plus comme une réflexion sur la société occidentale, particulièrement britannique que comme une oeuvre personnelle de la noirceur que tu décris.

Après, on peut épiloguer, c'est certain.

Ensuite, au niveau de la question orthographique et syntaxique, je ne me prononce pas. Disons que, comme quelques-uns de ce forum bientôt en vacances comme moi, j'ai juste l'impression d'être au boulot à la différence près, au moins, que c'est typographié et que je n'ai pas en plus à déchiffrer...

Ol ymp'

edit : je ne comprend pas l'expression "le suicide en canne", qui pourrait m'éclairer ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://delph0311.com/
Who



Messages : 10
Date d'inscription : 10/06/2010

MessageSujet: Re: Chronique d'un vynil : Animals   Ven 18 Juin - 17:12

1-Oui j'ai des probléme d'écritire
2- Si vous comprené pas certain mot ces normal, car je suis Québecois
3- Ces une de mes premier critique que je fait, ces normale que sa soit pas parfait
4- Suicide en canne ces une expréssion qui veut dire en gros que si tu est vraiment sur le port de te tué et que une chose empire le cas


Comme je disé plus haut, personne a la même réflexion de l'album. Moi je trouve The wall moin sombre que Animals
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
graf



Messages : 783
Date d'inscription : 23/05/2010
Age : 49
Localisation : Sud

MessageSujet: Re: Chronique d'un vynil : Animals   Ven 18 Juin - 17:20

olymp a écrit:
edit : je ne comprend pas l'expression "le suicide en canne", qui pourrait m'éclairer ?
y'a un rapport avec la femelle du canard (mais avec un seul "n" … on n'est plus à une faute près finalement) , qui n'est pas présent dans la ménagerie d'Animals… ou alors c'est le son d'harmonica émit par la bête avant qu'on lui torde le cou albino

________________________________________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://franckguillem.blogspot.com/
Who



Messages : 10
Date d'inscription : 10/06/2010

MessageSujet: Re: Chronique d'un vynil : Animals   Ven 18 Juin - 17:27

Non non Canne peut être que chz vous ces une boite de conserve
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Flying Mat



Messages : 28
Date d'inscription : 28/05/2010
Age : 38
Localisation : On a Flying Machine

MessageSujet: Re: Chronique d'un vynil : Animals   Ven 18 Juin - 17:33

Je rejoins Olymp sur ses commentaires... (oué, +1, comme disent le djeuns )

On sent que le malaise est monté d'un cran depuis Wish, mais The Wall est carrément bien plus noir de chez noir. Glacial à souhait et j'aime bien la remarque de Juju à ce sujet.
Animals reste comme je l'ai souvent dit une transition certes nécessaire entre deux disques excellents. Quel dommage toutefois, ce souci de réverb au mix... Crying or Very sad Le seul point faible du disque selon moi.

Fmat What a Face
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Who



Messages : 10
Date d'inscription : 10/06/2010

MessageSujet: Re: Chronique d'un vynil : Animals   Ven 18 Juin - 17:35

Ces quoi ce préjuger ?? oué, +1, comme disent le djeuns . Moi je dit jamais sa
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marsu



Messages : 7865
Date d'inscription : 27/05/2010
Age : 27
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Chronique d'un vynil : Animals   Ven 18 Juin - 17:56

Who a écrit:
Ces quoi ce préjuger ??

+1
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://eclipsesmusicales.wordpress.com/
Floyd_Le_Grand



Messages : 5022
Date d'inscription : 27/05/2010
Age : 67
Localisation : Oise

MessageSujet: Re: Chronique d'un vynil : Animals   Ven 18 Juin - 20:00

Je trouve aussi The Wall bien plus noir que Animals qui peut être considéré comme un essai en matière de noirceur!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Who



Messages : 10
Date d'inscription : 10/06/2010

MessageSujet: Re: Chronique d'un vynil : Animals   Ven 18 Juin - 20:03

Enfin une personne qui comprend ma réfléxion
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
gsdy



Messages : 160
Date d'inscription : 28/05/2010
Localisation : noitasilacoL

MessageSujet: Re: Chronique d'un vynil : Animals   Sam 19 Juin - 19:46

plus un

Cela dit, moi je trouve &^@Dark Side of The Moon&^@ très noir à part le rayon+prisme+décompo colorielle alors que &^@The Wall&^@ est très blanc avec ses briques finalement scratch


edit : désolé mais je n'arrive pas à faire des guillemets correctement ce soir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cagliostro



Messages : 197
Date d'inscription : 02/06/2010

MessageSujet: Re: Chronique d'un vynil : Animals   Dim 20 Juin - 23:08

A WHO

Ben antre Animals et the Wall, cauté noirseur,

j'e diré que le premié dit "la société c'est de la merde"
alors que the wall dis " la vie c'est de la merde, et la miène plu encore"

quesqui est le plu noir ???????
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Chronique d'un vynil : Animals
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» PINK FLOYD ANIMALS (Remaster)
» [Chronique] Lonewolf "The Dark Crusade"
» TOXIC HOLOCAUST Chronique de l'archéologue du métal ...
» Patrick Bonnifet "The Jojusong Project" 2010 (La Chronique)
» Chronique de films.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Speak of Floyd :: FORUMS PINK FLOYD :: Speak of Floyd-
Sauter vers: